Le dobermann2019-01-22T19:30:21-04:00

Le Dobermann

BREF APERÇU HISTORIQUE

Le Dobermann est la seule race d’Allemagne à porter le nom de son célèbre éleveur original, Frédéric Louis Dobermann (2.1.1834 – 9.6.1894). 

Frédéric Louis Dobermann était percepteur d’impôts, gérant d’un équarrissage et employé municipal légalement mandaté pour le ramassage des chiens errants.

La race Dobermann est le produit du croisement de chiens appelés « chiens de boucher » (les ancêtres des actuels Rottweiler) et de chiens de type berger qui existait en Thüringe. C’est par le croisement des « chiens de boucher » et des « bergers de Thüringe » que Dobermann a jeté les bases de la race qui porte aujourd’hui son nom et ce, vers le milieu du XIXe siècle.

Frédéric Louis Dobermann désire obtenir, suite a des croisements effectués sur plusieurs années, un chien de taille moyenne, construit en force, musclé, qui, malgré toute sa substance, se reconnait par une silhouette pleine d’élégance et de distinction. Il doit avoir toutes les qualités du chien de compagnie, de protection, d’utilité et de famille.

Les Dobermanns furent souvent employés comme chiens de garde et de protection des troupeaux et comme chiens de police. Leur utilisation fréquente au service de la police leur valut le surnom de « chien de gendarme ». À la chasse, on les utilisait pour combattre les prédateurs. Il était presque inévitable que dès le début du XXe siècle, le Dobermann fut officiellement reconnu comme chien de police.

ASPECT GÉNÉRAL

Le Dobermann est de taille moyenne, construit en force et bien musclé. Par ses lignes élégantes, sa fière prestance, son caractère bien trempé et son expression résolue, il correspond à l’image idéale du chien.

PROPORTIONS IMPORTANTES

Le Dobermann, surtout le mâle, est pratiquement inscriptible dans un carré. Chez le mâle, la longueur du tronc (mesurée de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse), ne doit pas dépasser de plus de 5 % (chez la femelle pas plus de 10 %) la hauteur au garrot.

COMPORTEMENT / CARACTÈRE

Le Dobermann est fondamentalement aimable et pacifique ; dans le cadre familial, il est très attaché et gentil avec les enfants. On recherche un tempérament et un mordant d’intensité moyenne. On exige de surcroît un seuil absolu de réponse moyen. Facile à éduquer et plein de zèle au travail, le Dobermann doit être efficace, courageux et d’un caractère bien trempé. Etant donné qu’il est très attentif à ce qui se passe autour de lui, son attention étant adaptée aux circonstances, on apprécie qu’il soit sûr de lui et impavide.

ROBE

Qualité du poil: Le poil est court, rude et serré. Lisse et bien couché, il est réparti régulièrement sur toute la surface du corps. Aucun souspoil n’est admis.

COULEUR DU POIL

Le Dobermann est élevé dans deux variantes de couleur : noir ou marron , avec des marques feu de teinte rouille bien prononcées et nettement délimitées. Les marques feu se trouvent sur le museau, en forme de taches sur les joues et au-dessus des yeux, sur la gorge, au poitrail (deux taches), sur les métacarpes et métatarses, aux pieds, à la face interne des cuisses, au pourtour de l’anus et à la pointe des fesses.

FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL)
Standard FCI N° 143 DOBERMANN

Allez au Standard du Dobermann FCI >>

Doberman Pinscher Dobermann

DOBERMANN OU DOBERMAN PINSCHER?

À l’origine le Dobermann portait le nom de famille de son créateur Karl Friedrich Louis Dobermann, donc avec 2 N à la fin. Quand les dobermanns sont arrivés en Amérique 1908, mais plus officiellement après la 2e guerre mondiale, ils sont devenus rapidement populaires. Le Doberman Pinscher Club of America a été fondé en 1921. Ils ont décidé de le nommer autrement. Cela veut dire que, oui, nous élevons des Dobermanns et que sur les pedigrees des chiens c’est indiqué Dobermann. Par contre, lorsqu’ils sont enregistrés au Club Canin Canadien (CKC ou CCC) ou Club Canin Américain (AKC), ils sont désignés comme Doberman Pinscher.

Au Canada, durant les compétitions de conformation, nous sommes jugés selon le standard américain. Voici deux images de deux champions, un Européen et un Américain. Remarquez aussi comme la façon de les présenter est différente : chez les Européens on étire davantage les pattes arrière et on le veut en mouvement de traction, alors que l’Américain est moins étiré à l’arrière et sa tête est tenue haute et tirée vers le haut.

IDC SIEGER 2017 TAHI-RÉME JEDI, PROPRIÉTAIRE KRISTINE WINDAHL GENNING KENNEL PROUD DANISH

GCH FIDELIS RIPCORD, WAC, PROPRIÉTAIRE : C.MITCHELL, C.P. AUSTIN, J.HUSTON, E.D.GOULD MISTEL DOBERMANS

L’évolution en image :

Quelques différences physiques entre le standard européen et le standard américain.

Couleurs :

L’européen n’a que 2 couleurs de robes acceptées et reconnues : noir et Brun
Défaut disqualificatoire :  taches blanches.

Le standard américain lui, en comprend 4: noir, brun, fauve et bleu. Une tache blanche sur le poitrail est permise si elle ne dépasse pas 1/2 pouce carré.

Toutes ces couleurs de robes doivent absolument avoir un marquage de couleur feu. Les couleurs solides (melanistic ou blanc) ne sont pas acceptées ni reconnues dans les 2 standards. Par contre, ces dernières peuvent être enregistrés au Club Canin Canadien ou au Club Canin Américain si les deux parents de ses derniers y sont déjà enregistrés. Notez que même si ils sont enregistrés, il n’en demeure pas moins qu’ils ne sont pas reconnus. Ils ne sont pas admis en conformation et les clubs de dobermans déconseillent fortement de les reproduire.

Le cou :

Européen : le cou doit avoir une bonne longueur et être proportionné au corps et à la tête. Il est sec et musclé. Son contour s’élève progressivement et s’incurve doucement. Son port est droit et montre beaucoup de noblesse.

Américain : Fièrement porté, bien musclé et sec. Bien cambrée, la nuque s’élargit progressivement vers le corps. Longueur du cou proportionnée au corps et à la tête.

Apparence générale :

L’européen est plus lourd, plus massif et plus musclé, ses marquages (feu/rouille) sont plus foncés et orangés. Sa tête est plus massive et large (moins pointue) Il a une apparence générale plus masculine.

L’Américain est plus délicat et gracieux, il est moins en muscle et plus en élégance. Ses marquages sont plus pâles que l’européen, sa tête est plus étroite, élancée. Il a une apparence générale plus féminine.

Voir le standard FCI

Éducation

Le dobermann a été créé pour protéger son maître. Il est donc génétiquement programmé pour être un pot de colle, pour vous coller le plus près possible à chaque heure du jour. Alors, comme il naît dépendant affectif, votre travail et devoir envers lui est de le rendre capable d’être sans vous et de ne pas en souffrir (pendant la nuit, lorsque vous travaillez, lorsque vous êtes dans une autre pièce, etc.). Beaucoup de dobermans sont traités comme des chiots qui ont besoin d’être rassurés, même lorsqu’ils sont adultes. En répondant à chaque demande d’attention, on ne les aide pas à s’épanouir et ils peuvent rapidement développer des problèmes désagréables, autant pour l’humain que le chien.

Par exemple, ils peuvent développer une dépendance affective sévère, de l’anxiété de séparation, faire de la protection excessive de leurs humains (ne pas laisser les autres membres de la famille approcher). Ils peuvent donc briser des objets, japper ou hurler durant votre absence. Il est vraiment important de bien suivre les recommandations que je vais vous donner pour partir votre chiot pour éviter ce genre de problème ou désagréments. De plus, si la dépendance affective n’est pas travaillée, il peut développer de l’anxiété, développer des TOC, des comportement agressifs et éventuellement de la réactivité …

J’utilise la cage pour « partir » mes chiots. Dès que je ne peux pas surveiller ce petit piranha sur 4 pattes, c’est dans la cage avec un jouet a gruger.

Au début je m’absente de courtes durées pour l’habituer. Il a un « jouet magique »; le plus intéressant et merveilleux des jouets qui n’existe que quand je quitte la maison.  Et quand je reviens, ce jouet fantastique disparait, donc mes chiens ont hâte que je parte :P.

Entretien

Leur poil court ne demande pas beaucoup de soins, pas de brossage nécessaire, les mues ne durent pas longtemps et si la nourriture est de qualité et bien assimilée, ils ne perdent pas tellement leurs poils.

Il faut couper les griffes souvent quand ils sont jeunes, ça semble anodin, mais ce ne l’est pas. Premièrement en ayant un rituel de toilette (griffe, oreilles, câlins), on se crée un moment avec notre chien et il en vient à aimer se faire manipuler. Des griffes trop longues changent la posture du chien et peuvent être douloureuses. Plus les griffes sont longues plus il risque de se blesser.

Plus vous commencez jeune et souvent, plus le nerf à l’intérieur restera court, donc vous pourrez garder leurs griffes courtes, vos planchers de bois seront épargnés et votre chien aura de belles pattes.

Les dobermanns ont “malheureusement” les griffes toutes noires; il est donc difficile de voir la veine. Au début on enlève une minime partie pour habituer le chiot et ne pas lui faire mal. On veut créer un moment relaxant et non le stresser. Si vous n’êtes pas à l’aise de le faire par vous même n’hésitez pas à nous demander conseil, nous pourrons vous diriger vers quelqu’un pour vous aider (vétérinaire, toiletteur…)

Les oreilles, qu’elles soient taillées ou non,  doivent être lavées. Certains chiens nécessitent plus de nettoyages que d’autres. Si votre chien a toujours les oreilles sales, il faut aussi envisager une intolérance alimentaire, une otite ou un autre problème. Mais règle générale, une fois par 2-3 semaines je lave les oreilles avec une solution vinaigre et eau.