Le doberman Albinos

Comme vous le savez peut-être, il existe des dobermans albinos. Pendant plusieurs années certains ont cru que leur robe blanche étaient une couleur très diluée, puisque certaines robes de dobermans albinos avaient des variantes de couleurs entre le crème et le blanc et qu’ils n’ont pas les yeux rouges comme certains animaux Albinos ( souris, lapins). Plusieurs ont profité de l’opportunité de créer un effet de rareté avec cette différence, et encore aujourd’hui des éleveurs  reproduisent dans le but d’obtenir des couleurs ‘rares’ dites spéciales et donc, vendent au gros prix sans se préoccuper des autres enjeux et problèmes que cause cette maladie génétique.
Nous pouvons leur donner le bénéfice du doute car à l’époque aucun test d’ADN n’existait pour vérifier la corrélation entre l’albinisme et les maladies. Cependant, aujourd’hui, il en existe un pour dépister la mutation SLC45A2 qui est aussi connue pour causer l’albinisme  chez les humains et les chevaux. Le test nous permet de vérifier si le chien est Clair, Porteur ou Atteint d’albinisme. Et quelle surprise, on se rend compte rapidement que les dobermans blancs, sont en réalité atteints d’albinisme et non d’une couleur spéciale, ou d’une extrême dilution. Alors maintenant, appelons les par leur vrai nom, pas des dobermans blancs/crème/dilués mais bien des dobermans Albinos. Comme nous savons maintenant qu’ils sont atteints d’albinisme, il n’y aurait techniquement plus aucune raison de les reproduire, car le but d’un éleveur responsable est d’améliorer la génétique de sa lignée, pas de profiter d’un problème génétique et en plus le redéployer dans la population.
Plusieurs laboratoires offrent le test pour l’albinisme. Paw Print Genetics, Embark l’ont même ajouté au programme Doberman Diversity Project et UC Davis Veterinary
Lien pour le test et explication de UC Davis Veterinary Medicine : https://www.vgl.ucdavis.edu/services/dog/OCADoberman.php

D’où viennent les Dobermans Albinos?

Le premier doberman albinos enregistré par l’AKC ( American Kennel Club ) fut Padula’s Queen Shebah.
Shebah est née en novembre 1976. Ses parents étaient deux chiens de couleur normale, Raspoutine VI et Dynamo Humm. Il est intéressant de noter que les éleveurs de Shebah ont affirmé que Raspoutine et Dynamo Humm avaient produit un mâle albinos dans une portée précédente; cependant, ce chien est mort à un jeune âge, et pour autant que je sache, il n’existe aucune preuve solide qu’il était réellement de la même couleur que Shebah, ou même qu’il existait.
Dans les années 80, Padula’s Queen Sheba a donné naissance à 2 chiots Albinos (deux mâles), parmi d’autres chiots noirs/feu. Par la suite, Shebah a été accouplée à un de ses fils Albinos et a produit 2 autres femelles albinos.
Voilà la fondation des dobermans albinos.
Tous les Dobermans albinos qui ont été enregistrés par l’AKC sont les descendants d’une seule et unique femelle fondatrice, Padula’s Queen Shebah. Environ 11 300 descendants ont été enregistrés auprès de l’AKC au cours des 28 dernières années, dont environ 1830 étaient des albinos. Les quelque 9470 autres sont présumés être porteurs du gène Oculocutaneous Albinism (OCA). Tous les descendants sont maintenant suivis grâce à la liste z, qui enregistre tous les dobermans descendants des parents de Shebah et enregistrés auprès de l’AKC.
Vous pouvez trouver l’histoire complète (en anglais) ici : https://dpca.org/BreedEd/albino-doberman-history/

Voici un résultat Positif au test Oculocutaneous Albinism (OCA). Amy Eiler, la propriétaire de ASPEN, a fait faire le test justement pour prouver que les dobermans blancs étaient en réalité Albinos. Amy s’oppose à la reproduction de ces chiens et renseigne les gens sur les problèmes vécus avec les chiens Albinos. (Cancer de peau, tumeurs à faire retirer régulièrement, hypersensibilité des yeux…). Notez que Amy n’a pas acheté Aspen, elle est un refuge pour dobermans en Louisianne.

Doberman friends… Oh, this could be really bad. Received some information this morning about a certain Hollywood…

Posted by Amy Hill Eiler on Friday, April 12, 2019

L’albinisme est un trouble génétique qui fait en sorte que la mélatonine, le pigment qui donne sa couleur au tissu animal, n’est pas produite en quantité normale ou empêche sa distribution en quantité normale.
L’albinisme peut faire en sorte qu’un animal produise des pigments en quantités variant de presque aucune à seulement une légère différence par rapport à la normale. Les dobermans albinos ont généralement une robe totalement blanche, des yeux bleus, les coussinets de pattes, le nez, la bouche, la peau et les muqueuses roses. Les doberman albinos manquent de pigment dans leur corps pour se protéger du soleil. Pour cette raison, les dobermans albinos peuvent facilement être brûlés par le soleil et leurs yeux sont très sensibles à la lumière du soleil.
Outre les problèmes évidents de ne pas avoir de pigment de mélatonine pour protéger l’organisme, les gènes responsables de l’albinisme sont étroitement liés aux autres gènes. Ces gènes sont responsables d’autres fonctions corporelles non liées à la pigmentation, comme les fonctions hépatiques, rénales et sanguines, où des problèmes peuvent se développer.
De plus, des problèmes de comportement ont été observés chez des dobermans souffrant d’albinisme. Ces Dobermans ont eu des problèmes d’agressivité et d’adaptation à de nouvelles situations. 
Indépendamment des afflictions évidentes dont souffrent les Doberman albinos, il y a des éleveurs qui font l’élevage de ces dites couleurs rares. De telles pratiques d’élevage non axées sur la santé créent leurs propres problèmes. La meilleure façon de produire un doberman blanc est de reproduire deux dobermans albinos ensemble. Cette pratique permet d’isoler davantage les gènes  et d’augmenter leur probabilité d’expression. Cela signifie simplement que plus les Dobermans blancs sont accouplés entre eux, plus leurs problèmes génétiques récessifs sont susceptibles d’apparaître.

Notre position face aux Dobermans Albinos?

Que ce soit pour l’albinos ou une couleur non standard / rare /spéciale, il est difficile, voire impossible pour nous d’imaginer que les éleveurs qui les produisent volontairement et dans le but d’obtenir ces dites couleurs, ont fait tous leur devoirs avant de reproduire des chiens.
Comme vous avez pu le constater en vous renseignant sur la santé du doberman, ces chiens ont déjà beaucoup de problèmes de santé héréditaires que nous devons prendre en considération et tenter d’éviter avant de créer un mariage entre deux reproducteurs. Et on ne parle que de la portion santé car il faut aussi considérer le tempérament, la conformation et le taux de consanguinité. Si par-dessus tout ça on doit en plus sélectionner pour obtenir un gène spécifique qui nous vient à la base de la même femelle (donc des chiens très reliés entre eux), on sort complètement de la définition de ce qu’est un éleveur éthique ou Éleveur responsable.
Reproduire en exploitant un problème génétique dans le but d’obtenir ce problème en plus grande quantité est l’inverse de ce que devrait faire un éleveur responsable, à savoir, reproduire pour le mieux, pour la santé et pour améliorer la race.
Comprenez que pour nous, tous les chiens méritent une famille, d’être aimés, respectés et de vivre heureux peu importe la race ou la couleur. Ce que nous déplorons ici ce sont les gens qui produisent des chiens dans le but de les vendre, dans le but de faire de l’argent et en les exposant comme un trophée de rareté. Il n’y a pas de dobermans albinos, Melanistic, King (insérer ici n’importe quelle description marketing ici) qui proviennent d’éleveurs éthique et responsables.
Nous déplorons aussi que ces gens continuent de mentir impunément sur la provenance de la couleur du chien, car certains producteurs continuent de dire qu’ils ne sont pas albinos mais persistent à ne pas tester ou montrer les résultats des tests pour l’albinisme. En plus, ils présentent des arguments qui peuvent convaincre quelqu’un qui connaît moins le sujet : « mes chiens ont toujours été en bonne santé », « le vétérinaire dit qu’ils sont en santé », « je n’ai jamais eu de problèmes », « ceux qui sont contre le doberman blanc sont juste jaloux », et ainsi de suite. Eh bien, tant mieux si certains individus albinos spécifiques peuvent vivre une vie normale. Mais est-ce responsable de prendre un tel risque? De croiser une mère et sa progéniture? D’exploiter une tare génétique pour… quoi, et qui, finalement?
2019-10-09T14:44:21-04:008 octobre , 2019|DobermanBlog|